recherche

Lundi 27 mars dernier, l'Assemblée départementale a adopté une délibération marquante à plus d'un titre.

D'abord par le montant des budgets engagés : 60 millions d'euros d'ici 2020 dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région (adopté fin 2016). Ensuite par sa portée : la délibération impacte en effet les établissements d'enseignement supérieur de l'Essonne (Université d'Evry Val d'Essonne, Université Paris Sud, École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise) et des centres de recherche (CEA, CNRS, Genopole).

Une délibération qui est donc entièrement tournée vers l'avenir : celui de nos étudiants, de la recherche et de l'innovation qui feront le développement économique et les emplois de demain.

Le territoire de l’Essonne se caractérise en effet par son exceptionnelle concentration de centres de recherche, d’établissements d’enseignement supérieur et de pôles d’excellence de rang mondial à la disposition des entreprises innovantes.

L'Essonne représente ainsi aujourd’hui 15% du potentiel des activités de recherche et de développement en France. Il concentre plusieurs grandes infrastructures scientifiques de premier plan qui ont permis le développement de nombreux projets de renommée mondiale et le développement de plusieurs filières d’excellence.

La réputation d’excellence scientifique du département de l’Essonne est le fruit de l'engagement du Conseil départemental qui mise sur l’innovation et la recherche comme vecteurs de croissance économique et de création d’emplois sur son territoire. 

L’engagement du Conseil départemental de l’Essonne repose sur de nombreuses actions qui témoignent de cette volonté de renforcer la compétitivité du territoire de l’Essonne. L’enseignement supérieur et la recherche en constitue un levier.

Le Département de l’Essonne est bien représenté avec 24 projets scientifiques retenus pour un soutien global (Etat et Région) de 144.85 M€.

En comparaison, dans la grande couronne, le nombre de projets scientifiques retenus est de 3 pour la Seine-et-Marne, 6 pour le Val-de-Marne et 13 la Seine-Saint-Denis.

60 M€ sont contractualisés sur la période du CPER 2015-2020 par le Conseil Départemental  au profit de la réalisation de plusieurs opérations prioritaires pour le développement de son territoire. 45.98 M€ sont aujourd’hui mobilisés pour la réalisation de 10 programmes structurants arrêtés par l'Assemblée départementale lundi 27 mars 2017 :

Projets ESR adoptés 27.03