RegionED 

La loi NOTRe, promulguée le 7 août 2015, a créé un profond bouleversement dans nos institutions et notamment dans la répartition des compétences entre les différents échelons de collectivités. 

Ainsi, en matière de développement économique, la Région est désormais chef de file, notamment à travers le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Les Communautés de Communes ou d’Agglomération voient également leur compétence développement économique renforcée et élargie.

Le Département n’a donc plus de compétence directe en la matière. Mais dès l’adoption de la loi NOTRe, la majorité départementale a mis en évidence les particularités de l’Essonne et les enjeux de l’aménagement et développement économiques pour notre Département.

Loin de vouloir aller à contre sens de l’histoire, nous avons saisi cette opportunité pour participer à la construction de l’Essonne et écrire un nouveau modèle, en accord avec le futur SRDEII. 

Nous avons su réagir rapidement pour apporter, sans attendre, des réponses aux interrogations soulevées par les sujets aussi cruciaux que l’emploi, la formation, la production de richesses locales et, ainsi, favoriser la croissance, l’attractivité et le travail en Essonne.

C’est ainsi qu’un Livre Blanc de l'Essonne, a été élaboré. Fruit du travail de l’agence Essonne Développement en partenariat très étroit avec le Conseil départemental, ce Livre Blanc a été construit en concertation avec de très nombreux acteurs économiques essonniens.

Il a pu démontrer que l’échelle départementale est parfaitement adaptée au nouveau mode de coopération et que nous devons bâtir un projet collectivement, loin des théories hors-sol, en connectant notre territoire aux réalités économiques régionales mais aussi aux particularités départementales. 

La Région Île-de-France et le Département de l’Essonne ont beaucoup échangé sur cette question et sont parvenus à une conclusion partagée : le changement de modèle d’intervention de la puissance publique doit intervenir comme une transition et non une rupture.

Carte91enIDF 

Le lundi 27 mars 2017, l'Assemblée départementale a voté la signature d'une convention entre le Département de l'Essonne et la Région Ile-de-France qui est très importante pour le développement économique des territoires essonniens.

En effet, la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) a modifié de façon substantielle l’organisation des collectivités territoriales dans le champ du développement économique. Elle réaffirme le rôle prépondérant de la Région, celle-ci disposant désormais de tous les leviers nécessaires pour assurer aux côtés de l’Etat, dans les territoires, la responsabilité du développement économique, de l’innovation et de l’internationalisation des entreprises.

D’autre part, la loi renforce les compétences déjà détenues par les EPCI, notamment celles relevant du développement économique territorial et de l’immobilier d’entreprise. Enfin, la loi réaffirme les solidarités territoriales pour accompagner les communes et leurs établissements publics dans la mise en œuvre de leurs projets de territoire.

Dans le contexte économique national très difficile, le Département se devait d'apporter sa contribution à la dynamique économique de l'Essonne et de l'Ile-de-France.

Plus que jamais, le Conseil Départemental a choisi de porter le développement de son territoire grâce à des actions dans le domaine de la ruralité, de l’enseignement supérieur et la recherche, de la coopération décentralisée, etc.

L’objet de la convention adoptée le 27 mars dernier, est donc de préciser sur quels champs et de quelle manière le Département est fondé à agir de manière complémentaire à l’action de la Région. Elle définit, au regard du nouveau cadre législatif, les actions prioritaires sur lesquelles la Région et le Département souhaitent s’engager. La convention détermine les objectifs et contributions que chaque signataire s’engage à respecter. Elle précise les conditions de mise en œuvre financières et opérationnelles du programme d’actions construit en commun.

visuelLETTRE3C'est le troisième numéro de ma Lettre d'Information qui vient de paraître.

Vous y trouverez des actualités des derniers mois qui concernent ma délégation de Vice-président du Conseil départemental, mais aussi le canton et plus généralement le Département.

Si vous souhaitez en prendre connaissance, n'hésitez pas à télécharger le document en cliquant ici ou sur l'image.

Bonne lecture !

EONA

Le 14 décembre, Essonne Développement organisait un nouvel Eco'Tour. Accompagné de François DUROVRAY, Président du Conseil départemental et de mon collègue Guy CROSNIER, nous avons donc sillonné la Communauté de Communes des Deux Vallées avec les élus locaux parmi lesquels Pascal SIMONNOT, Président de la CC2V et Guy CAPPE, Maire honoraire de Prunay-sur-Essonne et fondateur de Gâtichanvre et de La recyclerie du Gâtinais.

Ces moments de rencontre sur le terrain, au-delà de leur convivialité, permettent de connaître les acteurs économiques des territoires. Ce sont également des temps privilégiés d'échanges qui nourrissent la réflexion des élus départementaux, et favorisent la compréhension mutuelle des élus et des acteurs économiques au bénéfice de meilleures synergies supra-territoriales.

Nous avons ainsi visité trois entreprises des Deux Vallées.

161208 91dOr 358 3441 web

L'Aéro Vintage Academy, représentée par Baptiste SALIS, lauréat des 91 d'Or 2016 - photo©Medef91

L’Essonne a du Talent et la 24ème édition des 91 d'Or organisée par le MEDEF Essonne, le 8 décembre dernier, l'a une fois de plus largement démontré.

Notre Territoire dispose véritablement de Pépites et d’Entrepreneurs prometteurs et visionnaires. Pour réussir, il faut savoir OSER. Et c'est le message que les Chefs d'Entreprises récompensés dans le prestigieux amphithéâtre du campus d'HEC ont porté.

En Essonne le "bashing" n'est pas le bienvenu. Soyons fiers de nos entreprises, elles le méritent largement !

Bravo et merci à Christian THEROND, Président du MEDEF Essonne, pour l'excellente organisation de ces 24èmes 91 d'Or, et félicitations à toutes les entreprises lauréates.