EONA

Le 14 décembre, Essonne Développement organisait un nouvel Eco'Tour. Accompagné de François DUROVRAY, Président du Conseil départemental et de mon collègue Guy CROSNIER, nous avons donc sillonné la Communauté de Communes des Deux Vallées avec les élus locaux parmi lesquels Pascal SIMONNOT, Président de la CC2V et Guy CAPPE, Maire honoraire de Prunay-sur-Essonne et fondateur de Gâtichanvre et de La recyclerie du Gâtinais.

Ces moments de rencontre sur le terrain, au-delà de leur convivialité, permettent de connaître les acteurs économiques des territoires. Ce sont également des temps privilégiés d'échanges qui nourrissent la réflexion des élus départementaux, et favorisent la compréhension mutuelle des élus et des acteurs économiques au bénéfice de meilleures synergies supra-territoriales.

Nous avons ainsi visité trois entreprises des Deux Vallées.

EONA

EONA2Expert de l'aromathérapie bio et des huiles essentielles, EONA fabrique des produits à base d’huiles essentielles pour offrir aux sportifs ou aux personnes souffrant de douleurs articulaires des soins aromatiques.

Avec 35 ans d’expérience, installée depuis 10 ans à Milly-la-Forêt EONA affiche un Chiffre d'Afaires de 2,1 M€. Forte de 20 salariés, l'entreprise a l'ambition de multiplier son CA par 5 dans les cinq ans !

Ambitieux mais sans doute pas utopique puisque 10 000 professionnels de la santé utilisent déjà les produits Eona, dont beaucoup de masseurs-kinésithérapeutes, dans 8 Pays (au Benelux, en Suisse, Portugal et à Hongkong). Dans le cadre de son développement à l'international, Eona cible le Brésil, la Chine et la Russie.

L’aventure EONA démarre en 1981 avec la création du gel de récupération formulé par un professeur pharmacien, spécialiste de l’aromathérapie. En 2003, Laurent BERLIE rachète l’entreprise et en quelques années il fait de la marque la première gamme de soins aromatiques français dédiés au traitement des douleurs musculaires, articulaires ou des troubles circulatoires. Le petit flacon rempli d’huiles essentielles de laurier, lavande, eucalyptus ou citron constitue les basiques de la marque. Chez EONA , le corps est essentiel. Beauté, santé et bien-être sont des maitre-mots.

Milly-La-Forêt est depuis très longtemps une capitale des plantes aromatiques et médicinales, EONA ne fait que perpétuer cette tradition.

Eona est partenaire officiel de sportifs de haut niveau pour la préparation et la récupération, et partenaire de l’INSEP.

BAYER 

BAYERLa station BAYER de Milly-La-Forêt développe un programme visant à l’amélioration des rendements du blé. Le site accueille 25 salariés, 70 en saison.

Le constat est simple : pour nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050, il faudra accroître la production alimentaire de 70 % tout en préservant les ressources fragiles de la planète. La demande mondiale pour le blé sera alors de 250 millions de tonnes dépassant l’offre actuelle. Les conditions climatiques extrêmes sont un défi supplémentaire pour les producteurs de blé dans le monde.

Centre d’innovation et de recherche, centre de sélection variétale de blé, l’unité BAYER de Milly-La-Forêt inaugurée en 2013 se concentre sur la sélection des variétés hybrides de blés tendres d’hiver destinés à l’industrie et à l’export. Le site s’étend sur une surface 170 hectares. L’objectif est donc de développer un blé plus résistant aux changements de climat et aux maladies et d’offrir de meilleurs rendements.

GATICHANVRE

GATICHANVREL’aventure débute en 2011 par la création de l’association « Chanvre Avenir » permettant de regrouper sous une même identité les agriculteurs intéressés par l’introduction du chanvre sur leurs exploitations. Nicolas DUFOUR, agriculteur à Champmotteux lance en 2011 une étude de faisabilité qui s’avèrera positive. En 2012, 50 premiers hectares sont mis en culture puis 50 supplémentaires en 2013 et la SARL Gatichanvre comprenant 7 actionnaires est créée.

En 2014, Gâtichanvre met sur le marché Francilien une gamme de produits isolants répondant à une demande grandissante de produits biosourcés au service de l’habitat et dans le même temps prend possession de bâtiments loués par la SPL SIGAL pour abriter l’outil de transformation acquis en 2016.

Aujourd’hui, une trentaine d’agriculteurs exploitent 250 hectares dans le sud Essonne et à ses frontières.

Nicolas Dufour président de Gâtichanvre, vient d'acquérir pour un peu plus de 200 000 € sa propre ligne de transformation de chanvre. Elle sera remontée dans les prochains mois et modifiée pour plus performance. L’objectif est simple : faire en sorte que la récolte 2016 livrée par les 73 producteurs de l'Essonne, la Seine-et-Marne et du Loiret soit entièrement transformée sur place. Ce qui fera de cette société une filière 100 % locale avec des débouchés aussi bien dans l'isolation thermique que dans l'alimentation animale

Cet achat donne un nouvel élan à Gâtichanvre. La surface des champs de chanvre est passée de 250 ha en 2014-2015 à 650 pour la période 2015-2016. Le site de Prunay sur Essonne est en plein développement avec des travaux débutant dès début 2017.

Gâtichanvre fonctionne comme une sorte de coopérative. Les exploitants sont des actionnaires de la société, qui emploie cinq salariés. Cinq de plus seront embauchés pour s'occuper de la ligne de production et l'entretenir quand elle tournera à plein régime.

crédits photos : Lionel ANTONI