Créée en décembre 2002 sous la forme d’un établissement de coopération intercommunale (EPCI), la CCVE regroupe aujourd’hui 21 communes.

Le Val d’Essonne compte :

• 58 000 habitants répartis un territoire de 19 313 hectares,

• Un tissu économique dense et varié composé de grandes entreprises souvent leaders dans leurs domaines, mais aussi de nombreuses PME, d’Artisans et de Commerçants,

• 16 zones d’activités économiques sur plus de 196 hectares, répartis sur 11 communes, regroupant plus de 230 entreprises.

Un envol réussi

Depuis sa création, la Communauté de Communes a agi  avec un double objectif :

• Préserver la richesse de son territoire, son identité et son cadre de vie,

• Proposer des services mieux adaptés, moins coûteux et accessibles à tous ses habitants.

A cet égard, la Communauté de Communes mène son action avec le souci de gérer son budget en « bon père de famille » et de préserver les ménages.

Il faut savoir, par exemple, que les élus communautaires ont décidé jusqu’en 2011 de ne prélever aucun impôt auprès des ménages – à l’exception de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères qui apparaissait sur l’avis d’impôts fonciers. La CCVE aurait eu le droit d’imposer les ménages pour financer ses services mais n’a pas souhaité le faire. Jusqu’en 2011, les ressources de la CCVE provenaient donc essentiellement des dotations de l’Etat, de la Taxe Professionnelle payée par les entreprises et de subventions.

A partir de 2011, la réforme de la fiscalité en France a supprimé la Taxe Professionnelle et totalement modifié la répartition des impôts locaux payés par les ménages, attribuant obligatoirement aux intercommunalités le reversement d’une partie de ceux-ci. Les élus communautaires ont alors décidé d’appliquer les taux indiqués par les services du Ministère des Finances pour parvenir au niveau de recettes juste identique à celui de l’ancien système fiscal. Depuis lors, la CCVE n’a jamais augmenté ses taux d’imposition.

La CCVE investit donc en fonction de ses moyens et conserve un taux d’endettement par habitant très faible comme le montre le tableau ci-dessous :

Intercommunalités

Habitants

Dette/habitant *

SAN de Sénart

16 000

2 726 €

Evry Centre Essonne

114 416

1 319 €

Les Lacs de l'Essonne

58 834

990 €

Les Portes de l'Essonne

101 650

761 €

Val d'Hyerres

90 081

629 €

Val d'Orge

135 000

580 €

Etampois Sud Essonne

52 176

430 €

Seine Essonne

64 500

265 €

Dourdanais

25 051

214 €

Plateau de Saclay

121 636

202 €

Sénart Val de Seine

79 876

121 €

Les 2 Vallées

19 250

57 €

Europe Essonne

150 521

43 €

Entre Juine et Renarde

16 515

30 €

Pays de Limours

26 047

29 €

Arpajonnais

59 548

6 €

CCVE - Val d'Essonne

 

57 881

4 €

*Valeur 2012 - Chiffres accessibles les plus récents

La Communauté de Communes du Val d’Essonne intervient néanmoins désormais dans de nombreux domaines qui touchent la vie quotidienne :

• Aménagement du territoire, 

• Développement économique,

• Développement du tourisme,

• Soutien au commerce de proximité,

• Insertion professionnelle des jeunes,

• Transports sur des lignes régulières et scolaires,

• Mobi’Val d’Essonne, le 1er Transport à la demande mis en circulation en Essonne,

• Création de voies de circulation douce,

• Collecte et élimination des déchets ménagers et assimilés,

• Développement durable à travers la construction d’un Plan Climat Energie Territorial,

• Instruction mutualisée des Autorisations du Droit des Sols (permis de construire, autorisations de travaux…) pour le compte de 19 communes – les maires restant seuls décideurs pour la signature de ces actes,

• Création, réhabilitation, gestion d’équipements sportifs d’intérêt communautaire (Halle des Sports Assia El’Hannouni à Champcueil, terrain de football synthétique à Mennecy, futur complexe aquatique intercommunal à Mennecy),

 Manifestations culturelles ou sportives intercommunales : Fête de la Science, Printemps des Contes, Hivernales, Tour cycliste du Val d’Essonne, Tournoi intercommunal de pétanque…,

• Politique en faveur de l’accès aux soins,

• Politique en faveur du maintien des services publics sur le territoire à travers des permanences publiques proposées à la Maison des Services Publics du Val d’Essonne (CRAMIF, CPAM, Mission locale, CAF…).

La Communauté de Communes du Val d’Essonne est également très solidaire de ses communes membres. Il faut savoir que la CCVE reverse directement, chaque année, aux communes du territoire, 50% des recettes fiscales qu’elle perçoit. Ces crédits abondent donc les budgets des 21 communes du Val d’Essonne pour le fonctionnement de leurs services municipaux respectifs.

Valoriser un formidable potentiel

Le Val d’Essonne est un formidable territoire. Au-delà de ses atouts, de sa qualité de vie et de ses espaces environnants, il représente un potentiel que la CCVE valorise au rythme des compétences qui lui sont transférées progressivement.

Ce sont les spécificités du territoire qui apportent une nuance considérable dans le déploiement des actions, à compétence équivalente entre deux communautés de communes. En cela, faire respecter et reconnaître l’identité, les spécificités et le cadre de vie du territoire sont des objectifs fondamentaux et inhérents à tous les projets que portent les élus communautaires.

Un aménagement du territoire maîtrisé

A cet égard le Schéma de COhérence Territoriale (SCOT) du Val d’Essonne pose les grandes bases de l’urbanisme de demain.

Il a été élaboré et adopté selon 3 priorités :

• Renforcer l’attractivité du territoire en répondant aux besoins des habitants en termes de logements et en améliorant les équipements et services publics existants,

• Maîtriser l’urbanisation du territoire en programmant une offre foncière adaptée aux besoins des habitants pour une meilleure qualité de vie,

• Valoriser le cadre de vie et l’environnement en veillant à la qualité paysagère des espaces urbanisés et à urbaniser, en préservant notre agriculture et en protégeant nos espaces naturels.

La Communauté de Communes s’attache donc à promouvoir un espace communautaire, solidaire, territoire de cohésions et envisage le développement communautaire de façon durable et maîtrisée.

Affirmer l’identité du territoire communautaire, défendre la qualité de vie de ses habitants et leur environnement, les protéger de toutes velléités de « bétonnage » inconsidérées sont des préoccupations constantes des élus communautaires.

Pour plus d’informations sur la CCVE et son actualité cliquez ici www.cc-val-essonne.fr.