FourAchaud 

Travaux rue des Fours à Chaux à Ballancourt-sur-Essonne

C’est un point auquel je suis sensible. Au-delà du confort des usagers, l’entretien de la voirie est d’abord et avant tout une question de sécurité routière. Une route bien entretenue est une route plus sûre. C’est aussi une question de bon sens économique car une route entretenue suffisamment régulièrement a une durée de vie bien plus longue. Nous avons beaucoup à faire en la matière et un retard important à rattraper.

A titre d'illustration, sur le seul canton de Mennecy, depuis l’arrivée de la nouvelle Majorité au Conseil départemental, près de 2 millions d’euros de travaux ont été réalisés. Pour en connaître le détail vous pouvez télécharger un tableau en cliquant ici.

Le Programme Pluriannuel d'Investissement 2017-2021 du Département (PPI) comprendra donc un volet très dynamique dans ce domaine. 

Près de 300 millions d'euros seront ainsi mobilisés sur la période en faveur du réseau routier départemental en Essonne. Cette mobilisation se traduit tout autant au niveau des grands projets, le plus souvent cofinancés par exemple au titre du CPER, que de celui de la réhabilitation du réseau, de la sécurité routière, ou de l’accompagnement des projets locaux.

1. Les opérations structurantes : 170 M€

Le plan pluriannuel prévoit tout d’abord l’aboutissement d’une opération stratégique engagée et ayant déjà fait l’objet d’une contractualisation avec d’autres partenaires financeurs, à savoir l’opération de réaménagement du Grand Pôle Intermodal de Juvisy (60M€).

Il prévoit par ailleurs la poursuite de l’opération de réaménagement de l’échangeur RN 118/ RD 36 dit du « Christ de Saclay », ainsi que l’engagement des travaux de l’opération du Ring des Ulis (échangeur RN 118 / RD 118), toutes deux inscrites au CPER pour 65M€ environ.

Le PPI financera également la poursuite des études, et le démarrage des travaux des opérations de déviation d’Itteville (RD31) et de Paray-Vieille-Poste (barreau manquant du contournement sud d’Orly et de la liaison Nord-Essonne et franchissement de Seine). Ces deux dernières opérations constituent des maillons essentiels du Réseau routier d’intérêt régional, qui doivent faire l’objet de nouvelles contractualisations avec la Région.

Le PPI prévoit également les enveloppes nécessaires au démarrage des opérations partenariales d’envergure qui accompagnent des opérations stratégiques au niveau local, telles que des interventions de résorption de points noirs sur la RN7 et RN20, ou sur des contributions aux infrastructures à proximité de la Base aérienne 217 (RD19, RD324, RD31) ou au Contrat d’Intérêt National (aménagements de dessertes de la zone d’activités entrant dans le périmètre de l’OIN– passerelle traversant l’A6 et RD31).

2. Entretien et réhabilitation du réseau routier départemental : 102 M€

Dans ce domaine le Département va devoir procéder à un rattrapage et à une remise à niveau des routes et infrastructures départementales. En complément des opérations de développement structurantes, le Département va renforcer le niveau de service sur les infrastructures existantes et mener chaque année un nombre important d’opérations de réhabilitation, que ce soit sur les voiries (couches de roulement notamment), les ouvrages, ou les pistes cyclables. Le plan prévoit enfin, le renforcement des opérations visant à améliorer la sécurité routière des voiries départementales.

3. Les opérations d’accompagnement des projets locaux : 20 M€

Le Département est régulièrement sollicité par les acteurs locaux (communes, communautés de communes, communautés d’agglomérations), pour une participation dans le cadre de la mise en œuvre de projets d’aménagements de locaux. Cette intervention départementale est envisageable dès lors que l’opération impacte une route départementale, qu’elle se limite aux attributions propres du Département en agglomération (couche de roulement principalement), et qu’elle fait l’objet d’un conventionnement spécifique définissant les conditions de l’organisation de la maîtrise d’ouvrage.