ASTRE

Le Département de l’Essonne soutient l’innovation et de la recherche à travers son programme ASTRE. Le Conseil départemental de l’Essonne va accompagner ainsi financièrement 8 laboratoires publics essonniens pour l’acquisition d’équipements scientifiques dans la perspective de la réalisation de 8 programmes de recherche et développement (R&D).

Le programme départemental ASTRE vise à soutenir chaque année des projets de recherche innovants et de diffusion technologique vers des entreprises essonniennes s’inscrivant préférentiellement dans les axes prioritaires de croissance pour le département de l’Essonne. Le dispositif ASTRE apporte ainsi, en complément d’autres financements, un soutien aux investissements nécessaires à la réussite de projets de recherche.

ASTRE s’attache à :

  • Favoriser les interactions et les partenariats entre la recherche publique et les entreprises locales ;
  • Créer ou maintenir des emplois grâce à l’innovation et aux transferts technologiques vers des entreprises essonniennes existantes ou en cours de création ;
  • Renforcer la compétitivité internationale de la recherche et des entreprises essonniennes.

Une attention particulière est également portée aux projets pluridisciplinaires, en lien avec les publics prioritaires du Département (personnes porteuses de handicap, personnes âgées, jeunesse) et/ou développant des collaborations entre les deux pôles de recherche essonniens (Evry et le plateau de Saclay).

L’édition ASTRE 2016 : une belle moisson

L’édition de cette année a permis le dépôt de 12 programmes de R&D et de 5 programmes d’innovation collaboratifs. Une présélection de ces 17 projets a été conduite sur la base d’expertises scientifiques et économiques réalisées par les services techniques du Département et par des partenaires extérieurs. 14 projets ont ainsi pu être pré-identifiés.

Chaque projet retenu a ensuite été analysé et noté par un Comité technique composé d’acteurs franciliens de l’innovation et de la recherche le 23 juin 2016. Plusieurs critères principaux ont été évalués :

L’intérêt du projet : sa qualité technologique et son caractère innovant, la complémentarité du partenariat laboratoire/entreprise, l’expérience du laboratoire en partenariats scientifiques et industriels ;

Les retombées économiques prévisionnelles du projet en Essonne et notamment son caractère stratégique pour l’entreprise essonnienne : accès à de nouveaux marchés, développement de nouveaux produits, positionnement face à la concurrence.

Ces auditions et ce travail d’analyse ont mis en exergue 8 projets et programmes de recherche que le Conseil départemental de l’Essonne a choisi de financer en leur attribuant un total de subventions s’élevant à 1 004 870 €.

Chacun de ces projets devra être réalisé sur une période ne pouvant excéder 24 mois et fera l’objet d’un suivi opérationnel par les services techniques départementaux. Le département a donc établi des conventions de partenariat pour attribuer :  

  • 67 230 € au bénéfice de l’Institut d’Optique Graduate School pour le compte de l’équipe Systèmes d’imagerie biomédicale du Laboratoire Charles Fabry, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « Dispositif portable de tomographie optique multimodale pour le diagnostic des cancers cutanés ». Ce programme d’innovation collaboratif avec l’entreprise DAMAE Medical vise à mettre au point un système de mesure miniaturisé et portable d’une technique innovante, non invasive, d’imagerie interférométrique pour le diagnostic des cancers cutanés. Ce système pourra être tenu à la main afin de faciliter son utilisation et permettra un accès aisé à l’ensemble des parties du corps humain.
  • 137 750 € au bénéfice de l’Institut d’Optique Graduate School pour le compte du laboratoire commun DEFI, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « SOPHIE : Source laser haute cadence pour la Physique à Haute IntensitE ». Ce programme d’innovation collaboratif avec l’entreprise Amplitude Technologies vise à développer une nouvelle génération de sources laser.
  • 188 100 € au bénéfice de l’Université Paris-Sud pour le compte de l’Institut d’Electronique Fondamentale, pour l’achat d’équipement scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « Spectroscopie optique dans le moyen infrarouge à base de nanostructure photoniques silicium ». Ce programme favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire et en partenariat avec l’entreprise mirSense à Orsay dans la perspective d’un transfert technologique vise à développer un prototype de spectroscopie innovante, compact et à bas coût, et à réaliser de premiers tests afin de valider l’approche technologique.
  • 133 00 € au bénéfice du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pour le compte du Laboratoire Nanomagnétisme et Oxudes, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « TMRflow : capteurs magnétiques à base de jonctions tunnel magnétiques ». Ce programme favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire et en partenariat avec l’entreprise Crivasense Technologies à Saint-Aubin dans la perspective d’un transfert technologique vise à déployer une nouvelle génération de capteurs magnétiques.
  • 84 550 € au bénéfice du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pour le compte du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « Acquisition d’un spectromètre de masse à source quadrupolaire (ICP-QMS) pour l’étude des impacts environnementaux liés aux activités humaines actuelles et passées ». Ce programme favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire et en partenariat avec l’entreprise Ajelis à Orsay dans la perspective d’un transfert technologique vise à l’acquisition d’un spectromètre de masse de nouvelle génération permettant de poursuivre et assurer la pérennité des activités de R&D du laboratoire.
  • 156 750 € au bénéfice du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pour le compte du Laboratoire de Robotique Intégrative, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « EXUCO : Exploration des Usages des CObots ». Ce programme favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire et en partenariat avec les entreprises Sybot à Orsay et TPSH à Lisses dans la perspective d’un transfert technologique vise à permettre l’exploration des usages de la robotique intégrative.
  • 188 100 € au bénéfice du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pour le compte du Laboratoire Interactions, Dynamiques et Lasers, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « NanoLight : une plateforme laser infrarouge femtoseconde et rayonnement harmonique nanométrique ». Ce programme favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire et en partenariat avec les entreprises Fastlite à Orsay, Horiba Jobin-Yvon à Palaiseau, Imagine Optic à Orsay et le groupe SAFRAN à Itteville dans la perspective d’un transfert technologique vise à installer sur le pôle laser de l’Orme des Merisiers une source laser femtoseconde moyen infrarouge unique en Europe.
  • 49 390 € au bénéfice de l’Ecole Polytechnique, pour le compte du Laboratoire Physique des Interfaces et Couches Minces, pour l’achat d’équipements scientifiques nécessaires à la réalisation du programme de recherche « NANOSHAPER : augmentation des performances des machines servant à nano-usiner le silicium à l’aide d’une solution pilote de contrôle de la forme temporelle de la tension d’alimentation électrique ». Ce programme d’innovation se fera en collaboration avec l’entreprise SOLAYL à Palaiseau.

Le département est fier et heureux d’encourager, de soutenir et de faire connaître ces projets et programmes qui promettent la naissance de belles innovations scientifiques sur le territoire de l’Essonne.