La signature de convention de réalisation des opérations du contrat de territoire s’est effectuée ce lundi 13 juin en présence du premier magistrat, Michel Daigle, et de Michel Bournat, 1er Vice-président du Conseil départemental, délégué aux partenariats avec les collectivités, aux grands projets et Europe. Avec ce contrat, la petite commune de 201 habitants va réaménager la mairie et ses abords, entreprendre la réfection de la Grand-rue Guy Gauthier et sécuriser la mare. Une aire de jeux pour enfants sera également installée au City stade. Ces quatre opérations reçoivent un total de subventions du Département à hauteur de 105 186 euros, et une subvention de l’Etat dans le cadre de la DETR, soit un reste à charge pour la commune de 36 186€. Compte tenu des difficultés que rencontrent les communes suite au désengagement de l’Etat, le maire a tenu à souligner combien cette enveloppe va améliorer le quotidien des Orvallois, et permettre le maintien indispensable de l’activité des entreprises en zone rurale. Michel Daigle a également adressé ses remerciements au sénateur, Serge Dassault, qui, sur sa réserve parlementaire, a accordé une subvention.contrat rural Orveau 2 1280 px

L’extraordinaire saga de la famille Salis se poursuit avec l’inauguration du musée des ailes volantes ! Le site touristique, peut-être, le plus fréquenté ; 40 000 visiteurs chaque année, viennent de toute l’Europe, pour le traditionnel et mythique meeting aérien organisé par l’Amicale Jean-Baptiste Salis.

 DSC1981 Inauguration Musée Salis Inauguration Musée Salis 1280 px

Ancré dans nos mémoires et dans nos traditions locales, cet événement est une vitrine pour l’Essonne et le Val d’Essonne. Mais au delà de cette manifestation d’envergure internationale, ce lieu recèle une collection incroyable.

La CCVE (Communauté de communes du Val d’Essonne), est fière d’être, depuis 2004, aux côtés de ce joyau du Val d’Essonne, et d’avoir pu accompagner cette belle aventure en la subventionnant à hauteur de 98 000 euros.

Peut-on encore parler de subvention ? Au vu du résultat, il s’agit plus d’investissement !

Un investissement pour protéger notre patrimoine local inestimable mais également pour le tourisme en Val d’Essonne et dans le département pour lequel les retombées économiques sont importantes.

A cette occasion, je veux remercier l’équipe du Comité du tourisme et sa présidente, Aurélie Gros, qui ont réalisé un très beau site internet de promotion du tourisme en sud Essonne.

Sur ce territoire, toutes les intercommunalités ont décidé d’unir leurs forces pour dépasser le principe de concurrence qui prévaut souvent, ne le nions pas.

Au travers du Pacte Sud-Essonne qui les unit, soutenues par la Région Île-de-France et le Département de l’Essonne, choisissant de travailler ensemble, ces actions sont profitables à tous et ce, dans des domaines très variés : transport, accès à l’emploi, réseaux d’entreprises, développement de filières économiques…

En 1937, Jean-Baptiste acquiert le plateau de l’Ardenay dans le but d’y créer un musée d’aviation. Jean Salis a, lui-même, passé sa vie à constituer une collection digne d’intérêt. Ce qui a pu être réalisé avec l’aide de fonds publics dans le cadre du développement de pôles touristiques en région Ile de France, à hauteur de 47 % du projet. Les nouveaux aménagements ont pu être réalisés grâce à une participation de la région pour 30%, du département pour 10 % et de la Communauté de communes (CCVE) pour 7 %, sur un budget total de 1.400.000 € ; le reste étant apporté par l’Association Forteresse Toujours Volante, pour le B 17,  et des fonds personnels.

 DSC1906 Inauguration Musée Salis Avions Salis 1 1280 px

Ces nouvelles réalisations portent sur un bâtiment supplémentaire de 2000 m2 portant à 6000 m2 la surface d’exposition, sur 8000 m2 de construction au total ; une galerie vitrée reliant la partie ancienne au nouveau bâtiment, de grandes portes pour faciliter les déplacements des avions, une remise en conformité du musée, la mise en place d’une scénographie et plus récemment, un espace d’accueil à l’entrée du Musée.

Les 6000 m2 d’exposition sont répartis en 5 halls. Les pionniers depuis 1909 jusqu’à la guerre de 14-18, puis la collection MORANE -SAULNIER et les appareils de sport et de voltige des années 20 et 30. Un 3ème hall est entièrement dédié à la voltige des années 30 aux années 70. Le nouveau hall est consacré à la seconde guerre mondiale, avec comme pièce maîtresse, le Boeing B17 Pink Lady et un 5ème hall s’articule autour de la 2ème Guerre Mondiale et les débuts du voyage aérien. Une cinquantaine d’avions est ainsi présentée, ils sont tous en état de vol ou en attente de l’être, parmi lesquels 8, sont classés Monuments historiques. Quatre associations sont regroupées autour de la collection familiale : l’Amicale Jean-Baptiste Salis, Forteresse Toujours Volante, Memorial Flight et Les Casques de Cuir dont les membres entretiennent et font voler ces machines.

 

Trois contrats ruraux ont été signés entre le Départements et les communes de Chevannes, Gironville et Oncy, ce mercredi 8 juin. Ce type de contrat est un dispositif qui subventionne les communes de moins de 2000 habitants en investissement pour des projets d'équipement publics, réhabilitation ou travaux de voirie.

13346386 1118954504843395 799434117188966979 o

Derrière le soutien aux communes, ce sont des habitants, mais aussi des emplois, de l’activité pour les entreprises. Les collectivités font aussi avancer l’économie essonnienne et plus largement, française. A la différence de l’Etat qui se désengage au travers des baisses drastiques des dotations, le Département est présent pour soutenir des projets sur 5, 10 ou 20 ans.

Notre rôle est d’accompagner et de valoriser les atouts de l’Essonne qui n’en manque pas !

13403212 1118954498176729 6467695807384658717 o

C’est donc avec beaucoup de satisfaction que nous verrons se réaliser à Chevannes, la construction des ateliers municipaux (montant de la subvention départementale : 400 00€).

A Gironville, le local pour la police municipale verra le jour et des travaux seront entrepris dans la salle polyvalente, à l’école maternelle et en mairie, ainsi que la création d’un parking à l’arrière de la mairie total (montant de la subvention départementale : 141 766€). A Oncy, il s’agit de la réfection des trottoirs du chemin de Moigny avec la création de trottoirs pour personnes à mobilité réduite (montant de la subvention départementale : 215 195€). 

13417035 1118954501510062 4000099640405104989 o

Le Livre blanc de l’Essonne sur le développement économique sera remis à la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, en septembre prochain. Voici le point d’étape sur cette démarche collective qui a été présenté lors de la réunion plénière du 25 mai.

 

Retrouvez ce point étape en cliquant sur la photo ou dans la rebrique publication de ce blog.

 

lb