chanvreDR

L’innovation touche tous les secteurs d’activité économique. L’agriculture n’y échappe pas et c’est une excellente chose pour l’Essonne et particulièrement le Sud Essonne où se développe une véritable filière locale chanvre.

Que faut-il entendre par filière ? Le développement d’un projet économique cohérent de la production de la matière première jusqu’à son utilisation sous différentes formes en passant par sa transformation.

Depuis 2008, acteurs publics et privés se regroupent pour construire la filière chanvre en Sud Essonne. L’utilisation du chanvre a connu une profonde mutation dans les 10 dernières années. Après avoir périclité dans le domaine du textile et de la papeterie, les marchés se développent désormais dans le domaine de la construction mais aussi de l’industrie automobile, la cosmétique, ou encore les marchés de l’oisellerie et de la pêche.

D’un point de vue agricole, la culture du chanvre présente de nombreux avantages :

•  Aucun traitement n’est nécessaire pour le chanvre, il permet donc une culture « zéro phyto »,

• Le chanvre est une plante rustique qui peut être cultivée sur des sols à faible potentiel,

• L’apport en azote est modéré au moment du semis.

En 2011, l’association « Chanvre Avenir » est née et regroupe une dizaine d’agriculteurs du Sud Essonne.

Une étude de faisabilité pour cette filière locale a été mise en œuvre et a permis la construction d’un projet global dont les étapes sont définies jusqu’en 2017.

Pour réussir un tel projet, un accompagnement en matière d’ingénierie est nécessaire. C’est ainsi que le développement de cette filière est une des actions inscrite au PACTE pour l’emploi, la formation professionnelle et le développement économique en Sud Essonne. Le pilote de l’action désigné est le Parc Naturel Régional du Gâtinais français.

C’est ainsi que la SARL Gatichanvre Ile-de-France est née. L’objet de la société est l’achat du chanvre produit et la commercialisation des produits issus de sa transformation.

En 2015, ce sont 250 ha de chanvre qui sont mis en culture en Essonne. En 2017, il est prévu d’atteindre 700 ha cultivés. Ces 700 ha sont nécessaires pour l’équilibre économique du projet industriel qui prévoit la création d’une usine de transformation du chanvre à Prunay-sur-Essonne, en 2016. Il est également prévu de développer une unité de fabrication de briques chaux-chanvre très utilisées en construction. Cette unité fonctionnera dans le cadre d’un projet d’insertion par le travail.

Pour parfaire l’ensemble et lui donner sa cohérence finale une campagne de sensibilisation des artisans du bâtiment à l’utilisation de ce matériau a été réalisée. Une douzaine de Maîtres d’œuvre du Sud Essonne sont d’ores et déjà formés et ont obtenu un agrément « Construire en chanvre ».

Le Département a contribué à la structuration de cette filière à travers le dispositif PACTE Sud Essonne et financièrement.