IMG 3517

Devant les événements météorologiques exceptionnels qui touchent le Département de l’Essonne et plus particulièrement les communes de la Vallée de l’Essonne, cela pourrait prêter à sourire.

Pourtant c’est un risque important car les installations de certains producteurs d’eau potable du Sud Essonne peuvent être dans l’incapacité de fournir de l’eau potable à leurs usagers en cas d’inondation.

La priorité de protéger les biens et les personnes reste fondamentale, mais maintenir une distribution sécurisée en eau potable des Essonniens est également essentielle.

J’ai donc mobilisé l’ensemble des moyens de production en eau du SIERE (Syndicat Intercommunal des Eaux entre Rémarde et Ecole) que je préside, pour garantir cette alimentation en eau sur le Sud Essonne, au-delà du périmètre de compétence du syndicat si nécessaire.

Nous agissons en lien étroit avec les services de l’Etat et le Président du Conseil Départemental, François DUROVRAY, qui est venu s’assurer avec moi que l’usine de production située à Itteville pouvait faire face à cette crise.

Même si la crue venait perturber le prélèvement en eau réalisé dans la rivière Essonne, l’usine de production est située en zone non inondable et nous pouvons compter sur nos 7 forages et une interconnexion de très grosse capacité, pour subvenir à toutes demandes des syndicats voisins.

Même si le principe de précaution est de rigueur avec une recommandation des services de l’Etat de restreindre la consommation en eau du robinet, ce phénomène ne devrait que très peu durer, car la production d’eau potable d’Itteville est fonctionnelle, ce qui faciliterait un retour à la normale dans les heures qui suivraient une crue exceptionnelle.

Ainsi, dans la configuration ou les syndicats producteurs d’eau potable du sud de l’Essonne viendraient à arrêter leur production d’eau potable, l’usine d’Itteville du SIERE, répondra aux besoins en eau et sans le moindre délai.

usineSier

Cette notion de solidarité reste un des piliers d’une gestion locale de l’eau, pour les élus locaux que nous sommes. Pour cela, je tiens à confirmer l’engagement des 26 communes qui constituent le syndicat et de ses 80 000 habitants, pour apporter tous les moyens dont nous disposons dans un secours efficace, aux 100 000 habitants sur Sud Essonne.