Val Pro Environnement

Vendredi 21 octobre dernier a été inaugurée, à proximité de la déchetterie de Vert-le-Grand, une toute nouvelle plateforme de revalorisation : 80% des résidus des entreprises pourront être valorisés, limitant ainsi les décharges sauvages des déblais tout en agissant sur l’emprunte carbone.

Un projet d’envergure porté par onze PME essonniennes

Ce projet porté par les sociétés Dubocq, Destas et Creib, Europe Services Groupe, Gaïa Travaux Publics, Grands Travaux de l'Orge, HP BTP, L'Urbanisme et le Bâtiment, Société d'Equipements et de Services Intégrés, travaux publics de l'Essonne, Travaux Publics de Soisy, et Travaux Publics Urbains, est né en début d’année. Les onze dirigeants d’entreprises ont ainsi créé pour l’occasion le Groupement d’intérêt Economique Val-Pro-Environnement et investi plus d’un million d’euros pour que cette nouvelle structure, la première de la région, voie le jour.

Jean-Pierre K’Divel, administrateur du GIE, explique que près de 80% des déchets inertes réceptionnés pourront être valorisés : sur un terrain de 5 000 m 2, les engins transforment les blocs de béton et les structures de voiries inutilisés en sable, gravillon et cailloux. Les déchets sont triés, criblés puis concassés pour être ensuite réutilisés par exemple dans les chaussées. Les entreprises pourront donc venir apporter leurs déchets avant de repartir avec des matériaux recyclés.

Avec cette plateforme, le Siredom souhaite, de son côté, développer une stratégie d’économie circulaire en favorisant la création de nouvelles ressources par le réemploi et le recyclage.

Un bel accomplissement que celui de ces onze PME essonniennes qui ont su combiner innovation, gain de temps et emprunte positive sur l’environnement.

Un bel exemple aussi de l'Essonne qui ose, qui entreprend et qui innove. Osez c'est évidemment prendre des risques.

Mais c'est aussi souvent la clé du succès et particulièrement dans la filière des éco-activités, une niche qui permet aussi à l’Essonne de se distinguer des autres territoires franciliens.

Val Pro Environnement c’est aussi l’exemple d’un Groupement d'Intérêt Économique qui devient Groupement d'Intelligences Essonniennes ou Groupement d'Initiatives Entrepreunariales.

Cette initiative reflète la volonté de susciter des partenariats publics privés et montre qu’en Essonne, jouer collectif et parler d’une même voix, c’est toujours le gage d’une victoire en équipe !