RegionED 

La loi NOTRe, promulguée le 7 août 2015, a créé un profond bouleversement dans nos institutions et notamment dans la répartition des compétences entre les différents échelons de collectivités. 

Ainsi, en matière de développement économique, la Région est désormais chef de file, notamment à travers le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Les Communautés de Communes ou d’Agglomération voient également leur compétence développement économique renforcée et élargie.

Le Département n’a donc plus de compétence directe en la matière. Mais dès l’adoption de la loi NOTRe, la majorité départementale a mis en évidence les particularités de l’Essonne et les enjeux de l’aménagement et développement économiques pour notre Département.

Loin de vouloir aller à contre sens de l’histoire, nous avons saisi cette opportunité pour participer à la construction de l’Essonne et écrire un nouveau modèle, en accord avec le futur SRDEII. 

Nous avons su réagir rapidement pour apporter, sans attendre, des réponses aux interrogations soulevées par les sujets aussi cruciaux que l’emploi, la formation, la production de richesses locales et, ainsi, favoriser la croissance, l’attractivité et le travail en Essonne.

C’est ainsi qu’un Livre Blanc de l'Essonne, a été élaboré. Fruit du travail de l’agence Essonne Développement en partenariat très étroit avec le Conseil départemental, ce Livre Blanc a été construit en concertation avec de très nombreux acteurs économiques essonniens.

Il a pu démontrer que l’échelle départementale est parfaitement adaptée au nouveau mode de coopération et que nous devons bâtir un projet collectivement, loin des théories hors-sol, en connectant notre territoire aux réalités économiques régionales mais aussi aux particularités départementales. 

La Région Île-de-France et le Département de l’Essonne ont beaucoup échangé sur cette question et sont parvenus à une conclusion partagée : le changement de modèle d’intervention de la puissance publique doit intervenir comme une transition et non une rupture.

Ainsi, le 27 mars 2017, l'Assemblée départementale a adopté une convention liant le Département de l'Essonne et la Région Île-de-France. Elle précise sur quels champs et de quelle manière le Département est fondé à agir de manière complémentaire à l’action de la Région. Elle définit, au regard du nouveau cadre législatif, les actions prioritaires sur lesquelles la Région et le Département souhaitent s’engager ensemble. 

Mais la Région et le Département ont souhaité aller au-delà et recherché des solutions pour répondre de manière opérationnelle aux besoins des territoires essonniens.

L’agence Essonne Développement, qui a été au cœur des réflexions dès les prémices de la loi NOTRe, s’est investie dans cette recherche et a fait des propositions d’axes de travail au Département et à la Région Île-de-France.

Début 2017, le Conseil Départemental a accueilli favorablement les propositions d’Essonne Développement et adopté une convention d’objectifs et de moyens qui lie le Département et l’agence Essonne Développement.

Le 23 novembre dernier, la Région Île-de-France a également adopté une convention qui valide les axes de travail proposés par Essonne Développement et apportera à l’agence les moyens de leur mise en œuvre. 

Il faut noter que sur les 8 départements franciliens, 3 seulement bénéficient désormais d’une convention de ce type : la Seine-et-Marne, le Val d’Oise et l’Essonne à travers Essonne Développement.

C’est une belle reconnaissance du travail investi tant par le Département que par Essonne Développement avec la Région et de la cohérence et de la proximité partenariale des trois institutions en matière de redéploiement du développement territorial. 

La convention Région / Essonne Développement s’articule autour de trois axes : 

  • Attractivité et appui à l’implantation des entreprises
  • Animation territoriale et mise en réseau des acteurs
  • Accompagnement technique des territoires et appui aux projets de développement porteurs d’emplois

Toutes ces évolutions législatives et contractuelles ont engagé l’agence Essonne Développement à redéfinir totalement son modèle, son fonctionnement et son financement.

Essonne Développement est donc l'agence de développement des territoires. Elle agit dans le cadre des conventions qui la lient au Département et à la Région et par la suite avec les territoires.

Les actions portées par l’agence sont pour environ 90% financées à parts égales par la Région Île-de-France et le Conseil Départemental. Comme le prévoient les conventions précitées, des financements complémentaires seront recherchés auprès des autres partenaires de l’agence.

Les choses sont donc désormais en place.

Le travail lourd qui a été engagé ces derniers mois par tous les partenaires soucieux du développement économique des territoires essonniens – Région, Département, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Essonne Développement – a permis des avancées de fond importantes.

Cette démarche a permis de simplifier, d’éviter les redondances, de clarifier les rôles de chacun. 

Ce qui va permettre à Essonne Développement, la CCI et la CMA de poursuivre leur travail partenarial avec les territoires essonniens et d’envisager avec eux, en fonction de leurs besoins, des conventionnements bi-tri-ou quadri-partites.