Comment est né ce projet ? Quelle est son ambition ? Et pourquoi ? Réponse avec cet aréopage de circonstance pour la présentation du projet du Grand stade aux élus du Département, et conseillers régionaux pour l’Essonne. Pierre Camou, président de la Fédération française de rugby ; Serge Blanco, Christian Garnier, trésorier ; et Paul de Keerle, directeur financier, ont présenté le projet, à Marcoussis, ce mercredi 6 juillet, et sont revenus sur la présentation du plan financier et de la garantie d’emprunt.

 DSC2441 Présentation Grand Stade Elus 1280 px

Le projet du Grand stade est bien plus qu’un stade.

C’est, schématiquement, un pack, un marqueur fort territorial, pour en faire une destination au sud francilien, un site implanté au cœur d’une dynamique de développement essonnien. C’est un projet durable, sur 133 hectares de zone urbaine, économique et de loisirs.

L'Essonne écrit une nouvelle page de son histoire.

Un joyau foncier, en bordure de l’A6, né de la rencontre entre deux ambitions, celle de la Fédération française de rugby, et celle d’un territoire qui veut faire émerger une véritable centralité en Essonne. Et pourquoi pas la société du bien-être ?

 DSC2427 Présentation Grand Stade Elus 1280 px

Un stade et bien plus… !

Le Grand Stade, c’est un cluster Sport qui rassemble, en un lieu et en un réseau, des acteurs privés et publics du sport autour de réalisations économiques, scientifiques et sociales liés au sport.

Un cluster pour offrir à des fédérations sportives, à des laboratoires de recherche dans le domaine du sport, à l’université, à des acteurs économiques privés et publics, les moyens de se retrouver en un même lieu, ouvert sur la France, vaste, fécond et prospère, pour mutualiser leurs forces et ainsi réduire leurs faiblesses, au service  de la formation, de l’excellence et de la croissance : une «incubation d’intérêt général » de haut niveau au territoire, preuve que la grande Couronne est un territoire d’espérance et d’avenir.   DSC2434 Présentation Grand Stade Elus 1280 px

Concrètement, un stade mais aussi un village loisirs animé toute l’année, avec une offre culturelle variée, des pôles de restauration, un pôle Santé. Construction, exploitation, maintenance, 8000 à 10 000 emplois seront générés à l’échelle de l'Essonne et de la région francilienne. Concernant l’aménagement du territoire, les investissements en vue de la modernisation des lignes C et D du RER et les créations de nouvelles lignes amélioreront l’accessibilité de cet écosystème, architecturalement révolutionnaire (toit rétractable, pelouse amovible…)

La mission

En créant une mission de préfiguration Cluster Sport, les présidents du Conseil départemental, de l’Agglomération Grand Paris Sud et l’Agence Essonne Développement marquent leur volonté de faire grandir le Stade au-delà de ses murs : «  un Stade et bien plus … ».

Aujourd’hui, elle a identifié les initiatives, les projets complémentaires et discerner les potentialités du territoire. Les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, Université d’Evry, Genopole, l’ENSEii, et Management T,  sont associés à cette réflexion. Enfin, le projet cluster est une belle opportunité de requalification du stade R. Bobin et constitue un bel atout pour consolider l’offre globale.

 DSC2442 Présentation Grand Stade Elus 1280 px

Un projet soutenu

Le Projet de cluster est aujourd’hui soutenu par plusieurs fédérations sportives au premier rang desquelles la Fédération française d’athlétisme par son président, Bernard Amsalem, qui apporte leur soutien tant au projet de Grand stade qu’au projet de cluster sport qui constituera un vecteur de développement pour le sport français.

Et plus encore le soutien du président du CNOSF (Comité national olympique du sport français), Denis Masseglia, à cette initiative, qui souligne l’importance du projet pour le sport français.

Suivez l’actualité du Grand stade sur www.grandstaderugby.fr

 DSC2436 Présentation Grand Stade Elus 1280 px