Signature marchés de travaux SMO THD 10.05.17 

Le 10 mai 2017, à l’Hôtel du Département, François DUROVRAY a signé le marché de travaux de construction de notre futur réseau pour l’accès au Très Haut Débit de toute l’Essonne du Sud. Un moment symbolique qui s’est tenu en présence de nombreuses personnalités, dont M. Othman NASROU, Vice-président de la Région Ile-de-France chargé de l'Action internationale, qui a tenu, par sa participation, à manifester l’importance de ce projet pour les 124 communes franciliennes concernées mais aussi pour leur développement économique et celui des entreprises notamment à l'international. Un moment qui va cependant bien au-delà du symbole puisqu’il marque l’entrée en phase opérationnelle du projet Très Haut Débit.

L’aménagement numérique du territoire est un enjeu fort pour le territoire essonnien. C’est à travers notamment le déploiement de nouveaux réseaux comme le déploiement de la fibre optique, que chacun pourra accéder à des contenus numériques dans de très bonnes conditions. Ce déploiement est structurant pour notre Département car il s’adresse à la fois aux habitants, professionnels, entreprises, aux écoles, aux établissements publics, de santé, etc. C’est un outil au service de la qualité de vie des habitants et de l’emploi.

Dans le sud du Département, seul un investissement fort et pérenne de tous les acteurs publics permettra la construction, en complémentarité du déploiement des opérateurs privés, d’un réseau d’initiative publique (RIP), de manière progressive et pragmatique.

C’est pourquoi, le Département de l’Essonne a décidé de mettre en place d’ici 2020 le Très haut débit pour les zones non couvertes par un réseau privé.

Le projet de Réseau d’Initiative Publique (RIP) qui porte sur 124 communes représentant 116 000 prises (soit 80 % du territoire essonnien), est établi et financé en partenariat avec l’Etat, la Région Ile-de-France, le Département et 6 intercommunalités : CC Val d’Essonne, CC des 2 Vallées, CA Etampes Sud Essonne, CC Dourdannais en Hurepoix, CC Pays de Limours, CC Entre Juine et Renarde. Un septième EPCI la CA Cœur d’Essonne rejoint le projet en tant que membre ayant délégué sa compétence sur une partie de son territoire (ex Arpajonnais).

Pour le Département, la mise en place du Très haut débit correspond à un investissement de 23 millions d’euros d’ici 2020. Ce budget a été inscrit dans le Plan Pluriannuel d’Investissement du Département adopté le 15 décembre 2016.

Le syndicat mixte « Essonne Numérique » a été créé le 11 octobre 2016, et installé le 2 novembre 2016. C’est ce syndicat qui regroupe des représentants du Département et des Intercommunalités concernées qui porte la maîtrise d’ouvrage du projet Très Haut Débit.

Le Réseau d’Initiative Publique qui permettra à tous les utilisateurs de l’Essonne du Sud d’avoir accès au Très Haut Débit sera réalisé à travers :

  • D’un marché de travaux en conception/réalisation du réseau d’une part,
  • et d’une délégation de service public de type affermo- concessif pour l’exploitation du réseau.

Le marché de travaux est donc essentiel à l’avancée du projet. Ce marché comprend notamment :

  • La réalisation des études de conception préparatoires à la construction du Réseau;
  • L'établissement des dossiers de demande, de certificats et d'autorisations administratives nécessaires à la réalisation des prestations;
  • La construction et l'aménagement des sites techniques d'hébergement du Réseau;
  • La construction des liens et nœuds de raccordement optiques constitutifs du Réseau;
  • La remise de la documentation technique utile, qualifiant totalement les biens établis dans le cadre du marché, et permettant une exploitation directe par le futur Exploitant du Réseau.

Lancée le 2 novembre 2017, la procédure d’appel d’offres ouvert a permis de recevoir 4 propositions.

Le 27 mars 2017, les membres de la commission d’appel d’offres ont décidé de déclarer économiquement la plus avantageuse l'offre du groupement conjoint avec mandataire solidaire SOGETREL / EHTP / AXIANS.

Le comité syndical « Essonne Numérique » a approuvé ce choix le 19 avril dernier et autorisé son Président, François DUROVRAY, à signer le marché.

Les études préparatoires à la construction du Réseau peuvent donc démarrer (repérages, choix d’emplacement des armoires et des prises…). Les premiers travaux de construction du réseau doivent intervenir d’ici la fin de l’année.

En parallèle de cette phase « travaux », la procédure de délégation de service public de type affermo- concessif pour l’exploitation du réseau a été lancée.

Cinq candidats ont été agréés pour remettre une offre. L’objectif est de signer ce contrat de délégation avant la fin 2017.