CLSPD.Mennecy-23.06.2015 2

Certains s'en souviennent sans doute, j’ai largement dénoncé lors de la dernière campagne électorale l’incapacité de l’ancienne majorité départementale à rechercher des gisements d’économie dans son fonctionnement.

Les conséquences sur les grands équilibres financiers de l’Essonne durant les 17 dernières années ont été dramatiques :

TableauFinancesCD912014

Il y a donc urgence à corriger le tir afin de dégager des marges de manœuvre et revenir à de meilleurs équilibres budgétaires.

C’est pourquoi, lundi 23 juin, l’Assemblée départementale a adopté un premier train de mesures qui permettra d’économiser 14 Millions d’euros de dépenses de fonctionnement dès 2015 et 30 millions d’euros d’ici à 2017. Ces marges de manœuvre financières immédiates retrouvées vont permettre de financer le Plan de Relance de l’Investissement pour les communes évoqué dans mon article d’hier.

Les économies se traduiront concrètement par la diminution des moyens humains et matériels à la disposition des élus et du cabinet, par la mutualisation des achats de la collectivité (matériaux d’entretien des routes, denrées alimentaires pour les cantines des collèges...), par un renforcement de l’accompagnement des allocataires du RSA et de la lutte contre la fraude (cf. propositions 7 et 9 de mon programme électoral), mais aussi par une diminution des dépenses de communication ou le réexamen de l’intervention du Département sur certaines politiques opérationnelles (comme les transports scolaires, par exemple).