cyclistefreepik

Les Déplacements Doux se développement en Essonne grâce au Département à travers son schéma qu’il met petit à petit en place, mais aussi grâce aux intercommunalités qui viennent compléter localement les liaisons départementales à l’instar de la CCVE. 

L’itinéraire n°10 du Schéma départemental qui part de Corbeil-Essonnes pour aller jusqu’à Ballancourt via Mennecy est une bonne illustration de cette complémentarité. Le Département va créer une liaison douce au droit de la RD17, entre la rue des Fours à Chaux sur le territoire de Ballancourt et la Grande rue à Fontenay-le-Vicomte.

Des aménagements cyclables existent déjà en amont côté Fontenay.

Le projet du Département prévoit donc : 

  • l’insertion d’une piste cyclable unilatérale bidirectionnelle sur 1450 ml, en rive nord, de 2,5 m de large, 
  • le maintien d’un trottoir accessible aux PMR sur la section en agglomération, séparé de la piste cyclable par une bordure arasée, 
  • la sécurisation des carrefours entre la Route de Fontenay et la Grande rue, 
  • le renforcement de la chaussée sur la RD 17, 
  • le traitement des entrées charretières en béton balayé.

En dehors de la zone urbanisée en direction de Fontenay, le projet comprend la transformation de la piste cyclable en voie verte, permettant le cheminement des piétons et cyclistes sur un même espace de 3 m. 

Cette section supplémentaire d’aménagement en faveur des vélos permettra la connexion entre les deux communes de Fontenay et Ballancourt. Elle assure une continuité d’itinéraire idispensable, notamment vers le RER.

Le coût pour le Département, sur ce tronçon, est estimé à 750 000 € TTC. La Région Ile-de-France participe au financement de cette opération à hauteur de 160 000 € maximum.

A Ballancourt même, un autre tronçon sera réalisé. Pour des raisons techniques, la piste passera par le lieu-dit de l’Abbaye, et non la rue de la station comme prévu initialement. 

Afin de permettre la réalisation des travaux, la CCVE et la commune de Ballancourt ont uni leurs efforts techniques et financiers à travers une Maîtrise d’Ouvrage déléguée à la commune. L’enveloppe prévisionnelle maximum des travaux est de 50 000€ TTC.

Le début des travaux sur la partie départementale est prévu en septembre.