Rapport MIE 30.01

Je vous avais présenté la situation financière catastrophique du Département que nous avons trouvée à notre arrivée. En cause, notamment, plus de 100 millions d’euros de factures laissées impayées par nos prédécesseurs.

Afin de faire toute la lumière sur ces pratiques, une Mission d’Information et d’Evaluation (MIE) a été mise en place.

Afin d’assurer la plus grande transparence possible, la MIE a été constituée de Conseillers départementaux de la majorité et de l’opposition à savoir : Dominique Fontenaille, Dominique Écharoux, Dominique Bougraud, Alexandre Touzet, Caroline Varin, George Tron, Olivier Clodong, David Ros et Jérôme Guedj.

Au cours des six derniers mois, la MIE a auditionné différents acteurs afin d’obtenir un éclairage sur la situation financière actuelle du Département.

Le 30 janvier 2017, la MIE a rendu ses conclusions à l’unanimité, à savoir :

voeuxEssonneDEV19.01.2017b 

Le 19 janvier dernier, j’ai eu le plaisir de présenter les vœux d’ESSONNE DEVELOPPEMENT aux acteurs économiques de l’Essonne, aux côtés de François Durovray, Président du Conseil départemental, entouré de toute l’Equipe de l’Agence. Une cérémonie qui s’est tenue au bâtiment « Etoile » du campus TELECOM PARIS SUD, lieu hautement symbolique dédié à l’innovation des entreprises et des laboratoires de recherche.

Devant les partenaires territoriaux et forces vives de l’économie, de l’entreprise de la recherche, de la formation, de l’innovation et de l’emploi j’ai pu exposer les grands enjeux du Département liés notamment aux mutations qu’implique la loi NOTRe.

Nous devons prendre toute la mesure de ces bouleversements, et monter dans le train du changement ! Notre avenir économique en dépend. À nous de faire de ces mutations un levier de notre développement ! À nous de travailler main dans la main avec tous les acteurs pour renforcer notre attractivité locale.

Essonne développement, l’outil de développement territorial du département, comme l’a réaffirmé le Président Durovray, a un rôle stratégique à jouer auprès des territoires pour accompagner les grandes mutations en cours en Essonne.

HODEAU 

Hier deux janvier, nous étions transpercés par un froid glacial sous la Halle de Milly-la-Forêt. Mais bien moins glacial que l’émotion qui étreignait la foule immense qui était venue rendre un dernier hommage au Lieutenant Pascal HODEAU, sapeur-pompier volontaire, Adjoint au Chef du Centre de Secours de Milly-la-Forêt, tragiquement décédé en service le 24 décembre dernier.

Parents, amis, collègues, personnalités ou anonymes, tous étaient réunis pour dire adieu à Pascal et soutenir sa famille dans la terrible épreuve qui l’a foudroyée. Ce fut aussi un moment auquel ont été associés tous ces héros du quotidien dont Pascal faisait partie.

Dans l’hommage qu’il a prononcé, le Ministre de l’Intérieur l’a très bien exprimé : "La disparition du lieutenant HODEAU constitue une perte terrible pour sa famille, pour ses proches, pour ses camarades. Elle l’est aussi pour l’ensemble des sapeurs-pompiers de France, ces femmes et ces hommes qui accomplissent leurs missions avec une humanité et un dévouement hors du commun. Ces femmes, ces hommes sont nos héros. Ils sont des héros de la République, et Pascal HODEAU était l’un d’entre eux.".

Pascal HODEAU était connu à Milly, et bien au-delà, pour ses qualités humaines, sa générosité et son engagement au service des autres. Son activité de sapeur-pompier volontaire, dans laquelle il s’est engagé dès l’âge de 17 ans, n’en était que l’une des nombreuses illustrations.

Pascal a perdu la vie en allant jusqu’au bout de ce qui en était le sens : servir et protéger les autres. Sa disparition n’en est que plus injuste et cruelle.

Pascal HODEAU a quitté ce monde qu’il a rendu meilleur. Mais il restera bien vivant dans le cœur de beaucoup de gens pour lesquels il demeurera à jamais un exemple de droiture, d’altruisme et de bienveillance. Je pense notamment aux Jeunes Sapeurs Pompiers volontaires dont il a été responsable au sein du Centre de Secours de Milly.

En considération de son engagement, lors de cette cérémonie, le Ministre de l’Intérieur a promu à titre posthume le lieutenant Pascal HODEAU au grade de capitaine. Il a également été cité à l’Ordre de la Nation, nommé chevalier dans l’Ordre national du Mérite et décoré de la Médaille d’or pour actes de courage et de dévouement.

Une juste reconnaissance de la nation à un héro du quotidien que nous n’oublierons pas.

 Ados formation

La nouvelle politique départementale en direction de la jeunesse se positionne en complémentarité des autres politiques publiques et opère un changement fondamental dans son approche par deux positionnements forts :

1. Le Département souhaite asseoir cette politique jeunesse en associant les acteurs du territoire tant au niveau de l'élaboration que sur la mise en œuvre des dispositifs. Le Département se positionne comme animateur territorial sur les questions de la jeunesse. Il sera le réceptacle et le lieu de capitalisation des expertises et des expressions des professionnels comme des jeunes. Ce positionnement permettra d'une part aux différents services du Département de maintenir une veille sur les dispositifs mis en œuvre et d'en permettre les réajustements pertinents et, d'autre part, d'être le lieu d'impulsion d'innovation et de développement.

2. Replacer le jeune au centre de la politique jeunesse et le valoriser comme véritable acteur citoyen.

Il faut souligner qu’une large consultation de la jeunesse essonnienne s'est opérée via l'organisation de 10 rencontres sur l'ensemble du territoire. Parallèlement, un questionnaire en ligne a permis à tous ceux qui le souhaitaient de donner leur point de vue. Le déploiement de ces moyens a permis l'expression de plus de 600 jeunes sur les questions d'autonomie et de responsabilisation.

C'est lors de ces échanges privilégiés qu'ils ont exprimé le bénéfice qu'ils tireraient d'un dispositif plus citoyen : 

Photo LFA 

La Ruralité est désormais une force et un atout grâce à l'action de la nouvelle Majorité départementale à travers sa politique cadre adoptée le17 octobre 2016 pour répondre aux enjeux de l’Essonne du Sud.

D'ores et déjà, par les grandes missions de service public qu'il assure au quotidien, le Département intervient de manière forte et volontaire sur la partie sud de l'Essonne. Veillant notamment à ce que l'ensemble de ses habitants puissent disposer d'un accès aux services numériques de qualité, il est un acteur fort du déploiement de la fibre optique au travers du syndicat mixte ouvert « Essonne Numérique ».

L'Ile-de-France étant fortement polarisée par l'agglomération parisienne, il en ressort des enjeux spécifiques propres aux territoires les plus éloignés de l'hyper centre, en termes de développement et d'aménagement.

Dans un contexte national de réflexion sur le devenir de la Métropole parisienne d'une part, sur les territoires français ruraux d'autre part, il importe que l'Essonne porte la problématique de ses territoires périurbains et ruraux de manière à les intégrer pleinement aux réflexions en cours. 

La définition d'une politique de la ruralité vise donc à formaliser un cadre d'actions qui permettent de répondre aux enjeux territoriaux reconnus : enjeux environnementaux, enjeux en termes de réponses aux besoins de développement économique et d'emploi, enjeux de prise en compte des besoins des habitants et de leur qualité de vie.