PatrickImbertseance22.06bis

Durant la récente campagne électorale départementale j’ai vigoureusement dénoncé le désengagement de l’ancienne majorité vis-à-vis des communes de l’Essonne et la fracture qui s’est considérablement aggravée entre les communes urbaines du Nord Essonne et les communes rurales du Sud Essonne durant les 17 années de gestion départementale socialiste.

Il me tenait donc très à cœur d’agir vigoureusement et dès le début du mandat dans ce domaine. Aussi, je me réjouis que notre nouvelle équipe ait proposé dès la première véritable séance plénière du Conseil départemental un plan de relance en faveur des collectivités essonniennes destiné à impulser de nouveaux investissements publics locaux.

Ce plan doté d’un fonds spécial de 10 millions d’euros pour 2015 va relancer la commande publique envers les entreprises du bâtiment et des travaux publics. Une bouffée d’oxygène pour les entreprises de ce secteur en très grande difficulté et par conséquent pour l’emploi en Essonne.

Le Plan de Relance pour l’investissement fonde un nouveau pacte avec les collectivités locales et propose un levier pour les inciter à réaliser leurs projets et à dynamiser l'économie locale.

Ce plan concerne les 196 communes du département. Mais il concrétise notre volonté de réduire la fracture Nord/Sud et d’améliorer la cohésion territoriale de l’Essonne.

Ainsi, les très petites communes pourront réellement bénéficier de ce dispositif car nous l’avons souhaité le plus simple d’accès possible. Pas de dossier « usine à gaz » à produire et donc pas besoin d’avoir dans son personnel un Enarque pour le constituer.

logoEssonneAmenagement

Lors de sa réunion du mercredi 27 mai 2015, le Conseil d’administration d’Essonne Aménagement m’a installé aux fonctions de Président Directeur Général de cette Société d’Economie Mixte dont le Département de l’Essonne est l’actionnaire majoritaire.

Je succède ainsi à Pascal Fournier auquel je rends hommage pour son action à ce poste. 

Essonne Aménagement doit assumer pleinement sa vocation territoriale en étant l’outil direct du Conseil départemental. Avec François DUROVRAY, Président du Conseil Départemental de l’Essonne, nous partageons la volonté de développer et de diversifier les actions d’Essonne Aménagement afin de répondre aux attentes des territoires, des élus et des habitants de l’Essonne en matière de développement économique, de logement et d’équipements publics.

Essonne Aménagement doit tenir un nouveau rôle d’accompagnement dans le développement des territoires.

Et les opportunités structurantes à saisir ne manquent pas : le travail que nous pouvons accomplir sur le Plateau de Saclay, la Base Aérienne 217, le grand stade d’Evry Centre Essonne, la requalification de la RN7 et de la RN20 ou encore sur le patrimoine foncier départemental (comme à Etiolles ou à Bièvre par exemple), témoigne de la possibilité de pousser les frontières de l’aménagement vers cette nouvelle dimension opérationnelle.

D’éventuelles Opérations d’Intérêt National en projet imposent que l’Essonne parle d’une seule et même voix.

Essonne Aménagement se doit donc aussi d’initier une coordination avec les autres SEM d’aménagement locales, en respectant l’autonomie de chacun, et en fédérant les énergies.

Ce sont des outils redimensionnés qui permettront de donner un nouvel élan au Département qui vise à construire, avec les territoires et les élus, l’Essonne de demain.

Ce travail d’équipe a déjà commencé, notamment avec la création par le Département et des collectivités essonniennes de la Société Publique Locale "Territoires de l’Essonne" qui permettra de disposer, au sein même des collectivités, d’un nouvel outil technique mutualisé à même d’intervenir en parfaite complémentarité avec Essonne Aménagement.

Je souhaite que le nouveau rôle d’Essonne Aménagement soit de rassembler tous les territoires autour de ces outils techniques de qualité au nom de l’ambition et de la solidarité départementales.

Dans la poursuite de cet objectif, j’ai la volonté de vigoureusement renforcer les liens de la SEM Essonne Aménagement avec l’Agence pour l’Economie en Essonne (AEE), le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) et l’Agence d’Urbanisme et de Développement Essonne Seine Orge (AUDESO) pour élargir conjointement nos champs d’actions.

Ce sont donc des outils départementaux à la mesure de nos ambitions que nous allons mettre en place pour tenir nos promesses.

visuelRep11.06.2015 

Le journal Le Républicain a publié ce matin un article qui vous permettra de mieux connaître la Société d'Economie Mixte Essonne Aménagement.

Pour télécharger l'article au format PDF, cliquez ici.