plandéviationItteville

Voici près de 30 ans que les travaux de l’itinéraire départemental qui doit relier le Sud du Département et le Nord ont commencé. Pourtant il reste un tronçon non réalisé entre la Ferté-Alais et l’agglomération d’Evry.

Une telle situation n’a que trop duré car les centres urbains des communes riveraines subissent de de fait un trafic journalier d’environ 8 000 véhicules /jour (données 2017).

Les habitants d’Itteville savent de quoi je parle. Les résidents des rues Eugène Pereire, de l’Essonne, des Fours-à-Chaux, ou de la Gare à Ballancourt-sur-Essonne, que je connais bien, sont également asphyxiés par cette circulation de transit. Il n’était pas possible de laisser les choses en l’état.

Certaines sections de voiries sont par ailleurs accidentogènes et doivent être absolument sécurisées.

Pour toutes ces raisons le Conseil Départemental a décidé de déterrer ce projet des abysses dans lesquelles il avait sombré et de réaliser – enfin ! – ce tronçon.

En plus des objectifs rappelés ci-dessus, le Conseil Départemental profitera des travaux pour favoriser la pratique des modes de déplacement doux sur le secteur. Nous sommes également convaincus que le raccordement à la future voirie facilitera le développement économique des communes traversées et permettra de rompre l’isolement de certains quartiers par un accès direct et rapide aux lieux d’habitations et d’activités.

signature délégation COVAGE 01.02.2018 

Dès son arrivée, la nouvelle majorité départementale s’est fixée comme objectif prioritaire l’accès de tous les essonniens, de toutes les entreprises et services publics du territoire au Très Haut Débit.
Cela a nécessité la création d’un Réseau d’Initiative Publique porté par le Syndicat Mixte Ouvert (SMO) « Essonne Numérique ». A travers ce SMO, le Département a su fédérer 7 Établissements publics de coopération intercommunale pour, ensemble, offrir aux 124 communes non couvertes par l’offre privée d’avoir accès au Très Haut Débit.

Les objectifs partagés des membres du SMO sont d’assurer l’aménagement solidaire et l’attractivité économique de l’ensemble du territoire départemental ; permettre la multiplicité des offres de services dans des conditions techniques compatibles avec les besoins des différents utilisateurs (particuliers, entreprises, administration) ; permettre aux différents opérateurs de télécommunication de proposer un service de qualité à un tarif abordable.

Un pas important a été franchi le 1er février dernier puisque « Essonne Numérique » a signé avec la société COVAGE, par la main de François DUROVRAY, la délégation de service public d’affermage concessif qui dote ainsi notre Département d’un exploitant technique et commercial du réseau fibre optique en cours de travaux.

VœuxED24.01 1 

Il y a un peu plus d’an, l'Agence pour l'Economie en Essonne est devenue Essonne Développement. Ce n’était pas un simple changement de nom.

Cela traduisait une nouvelle ambition collective. Une ambition qui illustre vraiment l’esprit de concertation et de co-construction qui nous anime et qui nous a permis de réunir ce 24 janvier les forces vives de l'économie essonnienne pour la traditionnelle cérémonie des voeux d'Essonne Développement.

C'est François DUROVRAY qui nous a accueilli aujourd'hui.

Et dans tous les sens du mot puisqu'il était à mes côtés pour cette occasion, et que c'est dans l'enceinte même de l'Hôtel du Département que s'est tenue cette cérémonie.

VœuxED24.01 2Un choix très symbolique qui marque la très grande proximité entre Essonne Développement et le Conseil Départemental qui signeront prochainement une convention.

Mais la proximité est également très forte avec la Région Ile-de-France qui a déjà adopté, en novembre dernier, une convention d'objectifs et de moyens avec Essonne Développement, comme j'ai pu l'annoncer durant mon discours, devant Isabelle PERDEREAU, Conseillère régionale - Présidente de la commission développement économique et innovation et Gérard HEBERT, Conseiller régional.

Proximité enfin avec les territoires essonniens dont beaucoup de représentants m'ont fait l'amitié de leur présence, tel Francis CHOUAT, Président de Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart. Si de nombreux Présidents d'intercommunalités étaient également parmi nous, le monde de l'entreprise n'était pas en reste.

Par les chefs d'entreprise bien sûr, mais aussi Christian THEROND, Président du MEDEF Essonne, Emmanuel MILLER, Président de la CCI Essonne, Laurent MUNEROT, Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Essonne et de l'Ile-de-France, Didier MOINEREAU, Président de la CPME 91 et  Fabien DAURAT, Président de la Fédération Française du Bâtiment de l'Essonne.

Enfin beaucoup de collègues conseillers départementaux, Vice-présidents ou Président délégué du Conseil départemental était parmi nous. Je ne citerai que mes amis Guy CROSNIER en charge de la ruralité et Nicolas MEARY qui était aussi présent en qualité de Président du Cluster DRONES Paris Région sur lequel Essonne Développement s'est investi.

Une cérémonie de voeux est toujours un exercice un peu convenu où se succèdent les allocutions avant de partager le verre de l'amitié.

Vous pouvez d'ailleurs prendre connaissance de mon discours en cliquant ici.

Cette année le mot d'odre était "L’Essonne ose, Osez l’Essonne !". Parce que l’attractivité ne se décrète pas, elle se construit !

Nous devons être inventifs et à la pointe du progrès ! Nous devons allons voir ce qui se fait ailleurs d’intelligent, de performant et d’audacieux, et l'importer chez nous !

VœuxED24.01 3 L’Essonne ose, Osez l’Essonne c’est le vœu que je forme !

Mon voeux est que nous osions être le prolongement de Paris, une passerelle entre l’Ile-de-France et les autres régions de France.

Des propos que nombre de chefs d'entreprise et d'élus locaux ont bien accueillis et je suis convaincu que le meilleur est devant nous en Essonne.

Notre économie est entrée dans une phase positive et les discussions nourries qui ont retenu un très long moment nos invités ce matin en sont une illustration.

Bonne année à l'économie essonnienne et bonne année à chacune et chacun d'entre vous !

ForumAidantsApporter un  soutien régulier, voire quotidien à un proche peut générer un sentiment d’épuisement, parfois d’isolement, de solitude et peut être source de fatigue morale. Les moments de répit sont donc essentiels. C’est pourquoi il est très important de penser à soi et de trouver des relais.

Les caisses de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO, la MSA, le CLIC Orgessonne et la Communauté de Communes Val d’Essonne ont organisé une journée dédiée aux aidants et à leur proches résidant sur la Communauté de Communes du Val d’Essonne, le Vendredi 17 Novembre 2017 à la Maison de Services au Public.

Cette journée a permis d’accueillir 12 partenaires présents sur les stands et 120 participants.

Un programme d’animation était proposé avec une conférence menée par un neuropsychologue, un débat théâtral, des ateliers de sophrologie, une initiation aux gestes de 1er secours et ateliers socio esthétique, dans le but de  trouver des conseils pour mieux vivre au quotidien, rencontrer des professionnels et associations.

AssembleeDepartementale 

Le 25 septembre 2017 le Conseil Départemental a adopté un nouveau dispositif de partenariat avec les communes et intercommunalités.

La volonté de notre majorité départementale est de simplifier les procédures pour faciliter l’accès aux aides départementales et de renforcer la coordination entre les services départementaux et leurs partenaires sur les territoires, pour une action publique collective plus efficiente.

Pour ce qui concerne les communes, la contractualisation s’effectuera désormais sur une période de 3 ans, sur la base d’un dossier de demande allégé et simplifié.

La contractualisation avec les EPCI s’effectuera sur 6 ans, favorisant la mise en synergie des priorités des territoires et du Département. Cette contractualisation s’inscrit donc dans une définition d’une nouvelle gouvernance territoriale avec les EPCI.

Le Conseil Départemental réaffirme son ambition d’être un partenaire fort du bloc local. Nous avons donc décidé l’affectation d’une enveloppe spécifique de 25 Millions € par an dédiée à cette politique. Ce choix d’un soutien massif à l’investissement local représente une majoration du plan pluriannuel d’investissement (PPI) de 5 M€ par an. Cette augmentation fera l’objet d’un redéploiement à partir d’autres lignes dudit PPI.