Mandon04.09

Le 4 septembre dernier, j’ai eu le plaisir d’accueillir Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, qui a choisi l’Université d’Evry-Val d’Essonne pour faire sa rentrée. C’est un symbole fort pour cette jeune université créée dans les années 1990.

Ce déplacement ne doit rien au hasard, ce n’est ni une visite de courtoisie, ni celle d’un ancien voisin (*). L’Université d’Evry Val d’Essonne porte en elle toutes les conditions pour se propulser, à l’horizon 2018, « Pôle d’excellence » conjointement avec Paris-Saclay.

Déjà plus de 1500 inscrits supplémentaires cette année !

Parmi ses 22 universités classées dans le Top 500 du classement de Shanghai (**), la France compte 4 universités classées dans les 100 premièreset conserve sa 5ème place mondiale en 2015. Intégrée à l’Université Paris-Sud, c’est un établissement de référence qui propose des formations pluridisciplinaires et professionnalisantes en prise directe avec son bassin économique et social, favorisant une rapide intégration dans la vie active.

En territoire pionnier

L’université s’inscrit dans un contexte de mutualisation et de synergies avec Genopole (***) et plusieurs pôles de compétitivité nationaux et mondiaux tels que ASTech, Medicen santé, System@tic, Finance Innovation et Cap Digital. Elle est membre du Pôle scientifique Val de Seine (PSEVS) et elle abrite déjà 12 laboratoires sous tutelle directe ou en partenariat avec de grands organismes de recherche comme l’INSERM, le CNRS, l’Inra et le CEA.

Dans cet environnement scientifique dynamique et reconnu internationalement, l’Université Evry -Val d’Essonne bénéficie d’une exceptionnelle concentration de matière grise, de la présence de PME et de start-up innovantes.

Accompagner les talents

Le positionnement de la nouvelle majorité départementale est de faire grandir ce potentiel de compétence et d’accompagner l’émergence des talents qui nourriront cet éco-système : avec des laboratoires de recherche, des grandes écoles et un tissu économique riche de petites et de grandes entreprises, l’Essonne entend désormais se donner les moyens de conforter un département pilote en matière d’innovation. L’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation, le développement économique et l’aménagement des territoires sont étroitement liés. C’est la raison pour laquelle ces thématiques sont indissociables et qu’elles sont désormais regroupées au sein d’une même délégation que j’ai l’honneur de présider.

Nous avons l’obligation de développer et de favoriser l’incitation à la création d’entreprise ou de start-up. Mon ambition est que chaque étudiant devienne porteur d’un projet d’entreprise. Mon rôle est de rapprocher les deux univers, celui de la recherche et celui de l’entreprise. Le Conseil départemental n’est pas qu’un financeur, il doit être partie prenante dans cette évolution transversale qu’il faut accompagner dans la conception et la réalisation tel un « incubateur de clusters ».

Apprendre à entreprendre

Mandon04.09.2Pour ce faire, l’exemple de Genopole est à suivre. Si aujourd’hui, le 1er bio cluster français est mondialement reconnu et salué, c’est aussi grâce à la pertinence et la conception de ses projets d’aménagements. Ce succès s’explique par la présence de ces relais nécessaires et indispensables entre l’entreprise et la recherche. D’autres exemples existent et illustrent aussi cette dynamique entrepreunariale, dont l’Essonne est pionnière. Citons la Filière Innovation Entrepreneur (FIE) de l’Institut d’Optique, à Palaiseau, qui comprend un vivier de formateurs et d’experts pour aider les étudiants, porteurs de projet. (https://www.institutoptique.fr). Avec l’appui de structure d'aide à la création d'entreprises, d’encadrement et coaching,quatorze entreprises ont été lancées, créant plus d'une centaine d'emplois et représentant un chiffre d'affaire annuel de plus de 5 millions d'euros. Les étudiants de la FIE se sont déjà distingués par plus de 70 prix, et la jeune Anaïs Barut vient compléter ce tableau élogieux avec son entreprise, Damae Medical, où elle figure au tableau des 10 meilleures innovateurs  français de moins de 35 ans, établi par le « MIT Technology Review ». Son entreprise emploie déjà 7 personnes (http://damaemedical.fr)

Autre exemple, et non des moindres, celui de Cécile Schmollgruber et STEREOLABS (développement de solutions 3D relief), Trophée international de la CCI Essonne 2012, Trophée international CCI Île-de-France 2012, Grand prix de l'innovation de la ville de Paris ;  également implantée en Asie (Hong Kong) et aux USA (Hollywood), STEREOLABS collabore avec James Cameron, créateur d'Avatar, pour le tournage du prochain opus d’Avatar (https://www.stereolabs.com)

Une université de proximité, professionnalisante et interdisciplinaire

Mandon04.09.3

En chiffres :

  • L’université d’Evry Val d’Essonne, c’est 25 ans au service de la recherche et de la formation 
  • Cent-soixante formations, de bac+2 à bac+8, proposées dans les disciplines scientifiques et technologiques, juridiques, économiques et de gestion, et sciences humaines et sociales.
  • Dix mille étudiants, 548 enseignants, 414 personnels administratifs et techniques
  • Cinq unités de formation et de recherche (UFR)
  • Un Institut universitaire de recherche (IUT) avec 9 départements
  • Une école supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE)
  • Dix-huit laboratoires de recherche labellisés CNRS, INSERM,  INRA, CEA
  • Des écoles doctorales et des Masters intégrés dans Paris-Saclay
  • Des établissements associés tels que : l’ENSIIE (Ecole Nationale Supérieure d’Informatique pour l’industrie et l’entreprise), TEM (Telecom Ecole de management), TSP (Telecom SudParis), CFA-EVE (centre de formation universitaire par apprentissage)

(*) Thierry Mandon a été Président Fondateur du Genopole d'Évry, de 1998 à 2014, Maire de Ris-Orangis de 1995 à 2012, Conseiller général de l’Essonne de 1994 à 2012, Député de la 9ème circonscription de l'Essonne de 1988 à 1993.

(**) Le classement de Shanghai est à considérer comme un indicateur, cependant il distingue 500 établissements d'enseignement supérieur parmi les 17000 universités répertoriées dans le monde.

(***) 1er biocluster français, fer de lance et pionner en matière de sciences du vivant biotech et santé.  (Un cluster est un ensemble d’entreprises, laboratoires, qui s’associent pour créer un système relationnel leur permettant d'augmenter leurs opportunités d'affaires et de croissance).