Le nouvel exécutif départemental a affirmé, dès son installation en avril 2015, la priorité qu'il entend donner au développement du numérique. Le passage au très haut débit est un enjeu fort de développement pour le territoire essonnien tant en termes de compétitivité que d'attractivité.

Il n’est pas concevable d’avoir un département coupé en deux : un Nord développé et un Sud isolé.

Nous avons, malheureusement, assisté au déménagement d’un grand nombre d’entreprises, dû aux carences numériques. Aujourd’hui, les critères d’installation d’une entreprise ne sont plus la taxe professionnelle mais l’accès au numérique et les transports. Ne pas investir dans l’aménagement numérique est un frein à la création d’emplois.

C’est pourquoi le département investit massivement dans la fibre optique : un territoire attractif est un territoire connecté !

THD Puzzle 1920 px

Avancées du projet et perspectives

Le schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN) et ses modalités sont entrés dans leur phase de mise en œuvre grâce à l’intense travail conduit par nos services de la Direction de l’innovation et du développement des territoires (DIDT).

Pour faire avancer ce projet de la manière la plus efficiente en partenariat avec les Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI), François Durovray, président du Conseil départemental de l'Essonne, et moi-même, avons réuni, le jeudi 14 octobre 2015, en présence de M. Delamaire, directeur général des services, les 7 EPCI* du sud du département et la commune de Varennes-Jarcy, pour faire le point sur l'avancée du projet et sur ses perspectives.

La couverture du territoire en très haut débit (THD) pour tous est prévue à l’horizon 2022. Pour mémoire, il s’agit de couvrir la totalité des foyers en THD sur les endroits non traités, soit 131 communes sur les 196 communes essonniennes. Une mise à jour du schéma d’ingénierie lancée en juin 2015 a remis à jour les données et le coût global qui est révisé à la baisse par rapport aux premiers chiffrages.

Le projet de RIP essonnien (Réseau d’initiative publique) comptabilise à ce jour 134 214 prises et se réalisera selon un scénario progressif de mix technologique : la fibre optique jusqu’au domicile (FttH) étant la priorité, en association avec un volet de montée en débit qui s’entend comme étant l’exception afin de palier les situations les plus urgentes. Cette montée en débit (MeD) concerne 12 416 lignes.

 Création d’un syndicat mixte ouvert

 DSC8744 1280 px

L’objectif de cette réunion a été de répondre aux questions des élus, et de faire une présentation juridique, financière et technique.

Si les clés de répartition financières ont été définies entre l’Etat et la région d’une part, et d’autres parts, le Département et les EPCI, les éléments financiers sont à affiner.

Ensemble, nous avons convenu de la création d’un Syndicat mixte ouvert (SMO) dont les adhérents seraient au minimum le Département qui en garderait présidence et direction opérationnelle, et les EPCI concernés. L’avantage de ce mode de maîtrise d’ouvrage est de pouvoir associer étroitement les EPCI aux décisions à prendre et de pouvoir intégrer d’autres adhérents en cours de projet. De par sa structure, le SMO permet de mutualiser les moyens, de réduire les coûts et d’agir rapidement. « Ainsi, ce syndicat pourrait lancer les procédures de mise en concurrence sur les entreprises chargées du déploiement de la fibre », soulignait le président, François Durovray.

Calendrier

L’adoption à l’unanimité de ce syndicat mixte ouvert « Essonne numérique » permettra de présenter une délibération à la prochaine séance publique du Conseil départemental le 14 décembre prochain de telle sorte qu’il sera possible de lancer la procédure pour démarrer le déploiement de la fibre optique dès janvier 2107. « C’est le calendrier que nous nous sommes fixés. Ce qui suppose, au-delà de l’action du département, que les EPCI soient en capacité de délibérer et de rentrer dans les cadres juridiques, techniques et financiers. Nous serons là pour les accompagner et cette première rencontre sera suivie d’autres individuelles sur chaque EPCI** », concluait François Durovray.

Nous n’avons pas le choix : nous nous devons de répondre à cette véritable attente de nos concitoyens sur les secteurs sud du département.

*La Communauté du Pays de Limours, la Communauté de communes du Val d’Essonne, la Communauté de communes Le Dourdannais en Hurepoix, la Communauté de communes Entre Juine et Renarde, la Communauté de communes de l’Arpajonnais, la Communauté de communes Etampois sud-Essonne, la Communauté de communes des Deux vallées.

**Pour aller plus loin, téléchargez les documents de synthèse, les fiches de chaque EPCI indiquant sa situation particulière, le nombre de prises, le coût global sur les territoires ainsi qu’une synthèse avec un calendrier du déploiement de la fibre sur les EPCI.

Si vous voulez en savoir plus, voici le compte rendu de la Réunion du jeudi 14 octobre 2015,  avec les EPCI du Sud du département, ainsi que les fiches
par Communauté de Communes.

Compte rendu de la Réunion avec les EPCI du Sud du département

Fiche des EPCI